16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dear John

Loney Dear
Regal - EMI - janvier 2009

Nouveau disque magistral pour Loney Dear, débarrassé de la virgule dans son nom, mais pas du talent d’Emil Svanangen pour trousser des pop songs matinées de folk music épatante ou d’électronique élégiaque… Intitulé Dear John, le cinquième album (déjà !) de Loney Dear est un étincelant recueil de morceaux écrits d’une plume aussi mélancolique que gorgée d’une volonté échevelé d’embrasser la vie, ou carrément de fréquenter durablement la voûte céleste… Sans effet tapageurs, sans recettes putassières, le Suédois de Stockholm Loney Dear a construit son disque avec des ingrédients simples mais ô combien importants : des voix poignantes qui saisissant dès la première note, des arrangements classieux, des idées de chansons frappées du sceau de l’inspiration, des musiciens utilisant leurs instruments sans chercher l’esbroufe à tout prix. En écoutant l’album Dear John, avec un large sourire aux lèvres et la tête perdue dans des rêveries stellaires, on pense à Neil Young (pour cette voix immédiatement émouvante) et à Nick Drake mais également à Sufjan Stevens, à Andrew Bird (présent sur le disque avec son divin violon) et au minimalisme électro pop de The Notwist, voire aux pop songs 100% synthétiques de Depeche Mode. Idéal pour ressentir un profond bonheur juste en pressant sur la touche « play », ce nouveau disque de Loney Dear donne furieusement envie d’aller visiter un de ces jours la Suède, l’autre pays de l’électro pop…

Loney Dear est actuellement en concert en France.

A lire également, un petit compte rendu du concert de Loney Dear aux Eurockéennes de Belfort 2007.

Sites Internet : www.myspace.com/loneydear, www.loneydear.com/, www.blogotheque.net/Loney-Dear.


chronique publiée le 18/03/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire