23/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Roll On

JJ Cale
Because Music - février 2009

Superbe nouvel album pour le mythique JJ Cale et toujours aucun changement dans l’horizon musical du bluesman originaire de Tulsa, dans l’Oklahoma… Après tout, pourquoi changer quoi que ce soit quand on tient la formule magique pour écrire des morceaux country blues rock avec un son de guitare et une voix uniques ? JJ Cale fait donc du JJ Cale, et il le fait très bien, merci ! Sans surprise donc (quoique le voir là, fidèle au poste, en 2009 en est une bien belle !), ses nouveaux morceaux sont traversés par une voix aussi fantomatique que marmonnée, sa guitare est joliment portée par un groove laid back cristallin, et les morceaux ont quasiment tous l’allure de tubes imparables à l’image de ses incontournables After Mifdnight, Cocaïne, Call me the breeze… Avec ces trois marques de fabrique là, le taciturne américain ayant inspiré aussi bien Giant Sand, Calexico, Eric Clapton (qui signe ici une discrète apparition), Mark Knopfler que Jean-Louis Murat, continue son petit bonhomme de chemin de songwriter, musicien, ingénieur du son et producteur ; il fait quasiment tout lui-même dans son studio, puis il invite quelques amis à apporter leur contribution. Et ça sonne classe, rustique, inspiré et authentique, qu’il soit seul avec sa guitare et sa boite à rythme fétiche ou accompagné (à la guitare, à la batterie, à la basse, à l’harmonica ou au piano) par des pointures issues du milieu country blues… L’album Roll On et ses titres phares (le morceau Roll on, Oh Mary, Who knew, Bring Down the curtain, Where the sun don’t shine, Old friend… ) est donc un réjouissant allez simple en direction du JJ Cale Boogie Land, un état proche du Texas où l’on aime à flâner sous un porche avec une vieille guitare, un confortable rockin’ chair, des boissons fraîches et de bonnes choses à fumer… Avec son incomparable rythme de croisière, décontracté mais soutenu, JJ Cale garde la grande forme ; si l’on en croit les belles promesses de Roll on, il n’est vraiment pas près à tirer le rideau sur sa carrière. Ouf !

Sites Internet : www.myspace.com/jjcale, www.jjcale.com.


chronique publiée le 23/03/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire