22/01/2020  |  5294 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/01/2020 à 17:55:02
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Le La

Julien Baer
Universal Music Jazz - 2009

Songwriter aussi désenchanté qu’extrêmement doué, le très décalé vis-à-vis du star sytem Julien Baer continue à écrire (in)tranquillement des chansons dans son coin ; la preuve, sa dernière production intitulée Le La regroupe onze morceaux alternant joliment entre folk minimaliste, pop chaloupée et influences maliennes, blues, trip hop, groove et tropicales… A la fois mélancolique, ensoleillé, sautillant et poignant, le charmant nouvel album de Julien Baer est une délicate ode à la paresse, à la résistance passive contre le grand capital, à l’abandon dans la musique et à la fuite vers de lointains paradis. Pas très à l’aise pour se mettre en avant, l’auteur de Le monde s’écroule susurre toujours très discrètement ses morceaux patiemment écrits et minutieusement arrangés. Cela en énervera certains, ceux–là même qui sont fans de "chanteurs à voix" (rires jaunes) et à grande gueule… Les autres – ceux qui cherchent à trouver un peu de finesse dans ce qu’ils mettent entre leurs oreilles sensibles - seront irrémédiablement touchés par cette voix captivante, par la grande qualité du songwriting et par les remarquables instrumentations, qui permettent de créer des atmosphères à la fois familières et étranges. Difficile de résister à des titres aussi réussis et différents dans le paysage musical français que Le La (le TUBE du disque), Tant besoin de toi, L’immobilier (lucide et corrosif), Ulysse (idéal pour danser !), Concert amer et Pends le haut, pends le court (qui fait penser à du Canned Heat !) ; leur écoute prolongée - et celle de la totalité de l’album d'ailleurs ! - assure un dépaysement immédiat et un décollage rapide vers la planète bien être.

Sites Internet : www.myspace.com/julienbaer, http://julienbaer.fr, www.universalmusic.fr, www.youtube.com (Le monde s'écroule en live).


chronique publiée le 03/06/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire