16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The BQE

Sufjan Stevens
Asthmatic Kitty - Differ-ant - octobre 2009

Jamais où on l’attend, n'agissant certainement pas comme il faudrait pour vendre des tonnes de disques (et donc empocher des montagnes de dollars), Sufjan Stevens poursuit une exemplaire carrière en marge des traditionnelles habitudes du show biz. Son nouveau projet - après l’excellent album de The Welcome Wagon l’année dernière, une superbe participation à l’album humanitaire Dark Was The Night et différentes rééditions ou relectures de ses oeuvres – s’intitule The BQE, du nom de l’autoroute The Brooklyn-Queens Expressway qui relie Brooklyn au Queens. Se présentant sous une très belle pochette digipack augmentée d’un très beau dvd filmé par Stevens himself, ce concept album instrumental permet de découvrir sur la durée d’un disque les talents de compositeur de musique de films de l’auteur des albums The Avalanche, Michigan ou Illinois… Si le sujet du dvd dont The BQE est le magistral score est le délabrement urbain et l’asphyxie citadine provoquée par l'urbanisme fou et les comportements effrayants des automobilistes, la bande son joue sur le contraste avec les images de trafic sursaturé en utilisant moult cordes délicates, cuivres aussi solennels qu’aériens et éléments électroniques très enlevés. Le résultat est frais, saisissant et ne suscite en aucune manière l’ennui ou le désintérêt. En s’inspirant clairement de Gershwin, Terry Riley, Charles Ives ou Autechre (c’est lui qui cite ces artistes), Sufjan Stevens réussit encore une fois son coup, en captivant l’attention puis en mettant le doigt sur un sujet brûlant : le comportement souvent désespérant de l’Homo Erectus et de son tragique pendant, L’Homo Automobilus Débilus Urbanus. Avec légèreté, poésie et inspiration, sans oublier l’aide de pom pom girls faisant de graciles apparitions, le génial Sufjan Stevens arrive à passionner pour son thème de prédilection, son score et son film. Un tour de force réussi haut la main.

Sites Internet : www.asthmatickitty.com, www.myspace.com/sufjanstevens, www.differ-ant.fr.


chronique publiée le 20/10/2009


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire