22/01/2020  |  5294 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/01/2020 à 17:55:02
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Psicotic Music' Hall

Pascal Comelade
Delabel - 2002

A force d'en entendre parler à droite à gauche, de le voir s'étaler dans les magazines musicaux de tout bord et de lire de très bonnes critiques à son sujet, on finit par être vite curieux à son égard.

Alors on commence à économiser quelques sous puis on se précipite chez son revendeur favori et on achète les yeux fermés et le coeur ouvert Psicotic Music' Hall, le dernier album de Pascal Comelade, comme ça, par curiosité, et par l'envie de découvrir un artistes hors normes, loin des sentiers battus des majors de disques.
L'objet désiré en main, vient l'écoute et quelle écoute !!!
14 chansons, 14 petites pièces musicales et autant de comptines finement ficelées avec un zest d'excentricité qui émerveille.
C'est là tout le génie et le talent de Comelade, nous faire partager des mélodies connues ou non mais toujours populaires (au sens noble du terme) en les accompagnant d'une bardée d'instruments tantôt classiques (guitare, piano, accordéon) tantôt hors normes : piano-toys, guitares plastiques et autres dispositifs farfelus.
Plus les écoutes se suivent, plus on s'approprie ces mélodies que l'on gardait au fond du coeur et qui demandaient juste que quelqu'un puisse les faire exister. C'est chose faite avec cet album.

Finalement les écoutes se suivent et on ne résiste pas à s'acheter ses autres compositions : celles avec Robert Wyatt (September Song), PJ Harvey (L'argot du bruit) ou ses Obliques Sessions ; signe que Pascal Comelade est un grand artiste qu'il faut vraiment découvrir.


chronique publiée le 16/02/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire