21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Sniper

Marc Hurtado Alan Vega
Le Son Du Maquis/Harmonia Mundi - 4 novembre 2010

Attention ce disque est un électro choc ! La réunion de l’ex. Etant Donnés, Marc Hurtado aux instruments/machines et Alan Vega du duo Suicide au chant est la meilleure idée de l’année. Certes ce n’est pas la première fois qu’on les retrouvent ensemble. En 1999 sur l’album Re-Up d’ Etant Donnés avec Lydia Lynch et Genesis P-Orridge , nos deux lascars avaient déjà travaillé vos neurones. On en arrive à Sniper.
Tous les deux réunis le temps d’un album (d’une durée de 60 minutes), c’est la Rencontre du 3ème Type pour une musique d’Apocalypse Now . Tel une usine pour construire des matériaux industriels, la musique de cette réunion est un manifeste sonore. Ça grince, ça frotte, ça pique, ici les sons indus (à rendre jaloux Einsturzende Neubauten !) ne font pas dans la tendresse. Au contraire, ils vibrent tel le battement d’un cœur, telle la caresse du bois contre le fer, telles des étincelles de feu. C’est tendu, on n’est pas loin de l’explosion mentale. Le travail de Marc Hurtado est majestueux. Là-dessus la voix d’ Alan Vega a trouvé une matière première de toute beauté. Sa voix bave et respire jusqu'à crier sa détresse. Tout le long de l'album de Sniper l’organe d’ Alan Vega est en rut. On le sent dans son élément, ravi de chanter/gémir sur cette musique qui lui colle à la peau. Comme pour un acteur en accord avec son personnage, Marc Hurtago a composé pour Alan Vega , la musique la plus juste, pour qu’il s’exprime jusqu’à la montée en transe, jusqu’à l’explosion des organes. MAGNIFIQUE. Une petite pause sur le titre Saturn Drive Duplex avec sa mélodie électro danse, histoire d’aérer cet album métallique. En apothéose, le final Prison Sacrifice avec au chant Lydia Lunch . Ce duo idéal fait froid dans le dos. La voix sombre (proche de Nico) de Lydia Lunch et la voix sensuellement trouble d’ Alan Vega est un mariage des genres des plus réussis. Un beau final, et un des albums de l’année 2010. Son acolyte de Suicide Martin Rev à du souci à se faire.


www.myspace.com/vegasuicide
www.myspace.com/etantdonneswonderland
www.myspace.com/lesondumaquis

chronique publiée le 21/10/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire