22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Pauper's Field

Dylan Leblanc
Rough Trade - Beggars - septembre 2010

Jeune songwriter originaire du Sud des Etats-Unis, de Muscle Shoals, Alabama plus exactement, Dylan Leblanc lève le voile sur un univers country folk pop des plus captivants sur son premier opus, le très beau Pauper's Field... Avec pour seules armes, une superbe voix gorgée de vécu et d'âme, une guitare sèche admirablement utilisée et un sens inné de la country folk song qui émeut aux larmes, ce digne fils d'un musicien de studio des célèbres studios soul établis à Muscle Shoals réussit à chasser sur les terres de grands noms comme Neil Young, Bruce Springsteen, Townes Van Zandt ou encore Fleet Foxes et Ryan Adams... C'est d'une sobriété magistrale (les arrangements sont juste parfaits : pedal steel guitar, cordes... ), très inspiré (quelles mélodies !) et immédiatement séduisant, si la mélancolie mise en musique fait partie des choses qui vous touchent, bien évidemment. En ne s'éloignant pas trop du son des canons de la country US et de la folk music - on peut trouver cela un peu trop classique au premier abord -, Dylan Leblanc réussit à imprimer sa patte avec classe. Les morceaux du monsieur, désormais établi à Shreveport, Louisiane, résonnent en effet comme des mini hits singles à la fois très personnels et instantanés, le genre de morceaux qui donnent envie de tailler la route américaine dans un pick up, tout en regardant défiler les paysages par la fenêtre... Pour conclure, citons les imparables et indispensables titres If Time Was For Wasting, If The Creek Don't rise, On With The Night, Emma Hartley, Coyote Creek, Death Of Outlaw Billy John et 5th Avenue Bar et recommandons chaudement ce disque à toutes les âmes sensibles rêvant de se perdre dans l'Americana.

Liens : www.myspace.com/dylanstunesmusic, www.dylanleblanc.com, www.facebook.com/dylanleblancmusic, http://twitter.com/dleblancmusic.


chronique publiée le 16/12/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire