16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Le Disque Est Un Manuscrit

o!jerome
Zéro égal petit intérieur - Novembre 2010

Le Disque Est Un Manuscrit est le troisième album solo de Jérôme Orsoni, alias o!jerome. Ecrivain (Tortoise/Standards aux éditions Le Mot et Le Reste, le blog papieresthétique.blogpost.com et des papiers dans la revue d’Ici là), photographe et enfin guitariste dans le groupe Rome Buyce Night, autant dire que Jérôme Orsoni est actif. Si la musique de Rome Buyce Night est portée vers des ambiances rock psychédélique, en solo Jérôme Orsoni fait une musique plus intimiste qui surfe avec le post rock de David Pajo, le néo folk de Death In June/Nurse With Wound et des sons épurés qui pourraient évoquer l’ambiance des disques de Six Organs Of Admittance.
A l’intérieur du livret o!jerome nous éclaires sur les conditions dans lequel il a composé/interprété/enregistré ce manifeste sonore : « Le disque est un manuscrit, enregistré au fil des jours, chez moi, à Paris (onzième puis sixième) - et ce n’aurait pas pu être ailleurs - comme on tient un journal près d’une fenêtre qui donne sur une cour intérieure. » Donc un album construit d’une façon 100% artisanal. Le résultat est une réussite ! Sans être expérimental du style « je me torture la tête sur la feuille blanche» (ce que le titre de l’album pourrait présager), son album est au contraire léger (mais pas pop) et fluide. C’est en effet une fenêtre ouverte, mais bien au-delà d’une cour. Un des éléments récurant à l’écoute du disque c’est l’espace. On y sent l’air à perte de vue et non pas un lieu fermé, claustraux, notamment grâce au doigté sur la guitare et aux sons electro qui donnent beaucoup de souffle, de relief aux morceaux. Parmi les titres (composé dans l’ensemble par o!jerome) on trouve un poème de Jon Cone et un court extrait d’entretien de John Cage. Soit un hommage, un clin d’œil aux maitres. Au final un album sans fautes, qui devrait ravir tous les amateurs de musiques à tendances post rock et d'électro lo-fi.


Chronique de l'album de Rome Buyce Night ici




www.myspace.com/ojeromeo
zeroegalpetitinterieur.tumblr.com/catalogue

chronique publiée le 21/12/2010


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire