15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
L’Enclume Des Jours

Berthet – Le Junter
InPolySons - Juin 2011

L’Enclume Des Jours (clin d’œil au fameux Ecume Des Jours de Boris Vian) est un cd qui contient les inédits d’un disque sorti en 1994 sur le label Vand’œuvre. Les titres ici présents ont été composés pour le spectacle de danse Love Is A Stranger de William Douglas.
Pierre Berthet et Frédéric Le Junter sont des plasticiens sonores qui construisent leurs instruments (à corde, à vent, percussions) et se servent d’objets de la vie quotidienne (aspirateur, tuyaux, ressort, cloche) pour les détourner. Sur scène, l’ensemble donne des installations à base de machines crées avec des matériaux de récupération, d’objets trouvés. Sur ce terrain, on peut les rapprocher du groupe indus Test Dept. ou de Pierre Bastien.
A noter que Le Junter fait parfois des ateliers sonores avec des enfants. Quand on est un enfant, les oreilles sont encore vierges et donc ouverts à toutes les curiosités musicales.
Leur musique possède un son brut, ambiant et habité. La voix gémie, blâme, soupire et récite des textes en français : « Si t’es pas sex t’es pas, t’es pas moule bite t’es pas, et je vais-je viens, et je bande j’étreins » (L’Enclume Des Jours). La voix fait penser à du Complot Bronswick époque Maiakovski.
Sans être 100% avant-garde/expérimentale, la musique (sur support cd) de Berthet-Le Junter demande malgré tout une attention particulière. Ce disque n’est pas pop mais brut. Par contre en live, de par ses installations, sa curieuse musique « concrète » étonne et fait ouvrir grand nos yeux et nos oreilles.


flejunter.free.fr/
pierre.berthet.be/
inpolysons.free.fr/index.html

chronique publiée le 14/07/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire