15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
It’s a New Day For Nation

Pilöt
Believe/Manivelle - Juin 2011

Sous une très belle pochette (inspiration fin du monde -en 2012 ?- mais avec de l’espoir*) se trouve 5 nouveaux titres du groupe noise Pilöt. Cette « carte postale politique» postée en juin dernier fait suite à l’album Möther salué l’année dernière par la critique et le public. Malgré tout, cela n’a pas empêché Pilöt de perdre son label. Mais il en faut plus pour décourager ce groupe explosif : le EP est en ligne sur les plate-formes de téléchargements (believe.fr, i-tunes, Amazon, deezer...).

C’est avec plaisir que l’on retrouve la voix énervé d’Alex Catrine, toujours en possession de ses cris insolents (entre CSS et Blonde Redhead). Derrière, les musiciens Antoine (guitare), Victor (basse/clavier) et Thomas (batterie) sont au point pour fournir à la voix d’Alex suffisamment de matière sonore pour qu’elle s’en donne à cœur joie. Et elle ne s’en prive pas. Sur Big Daddy elle est à font ! Ce titre est une machine électro punk à danser comme des humanoïdes dévergondés. La petite peste est toujours aussi excitée que sur Möther. Et les musiciens encore plus à l’aise pour créer des symphonies noise rock du meilleur effet. Une fois de plus nos neurones en prennent un coup, et on ne va pas s’en plaindre (surtout le spécialiste ORL), car le son de Pilöt est au top. Donc amateurs de bruit blanc à l’atmosphère rouge/noire, Pilöt va se faire un plaisir de vous inviter à entrer dans son monde pas très net, rempli de questions, avant de partir rejoindre le monde des ténèbres. Spéciale dédicace à David Cronenberg.

* Explication du visuel de la pochette et du titre (très U2) du EP extrait de la bio : « Le ciel est bleu. Il n'y a pas d'air, pas de nuage. Je suis avec une petite fille qui me connait mais que je ne connais pas.

Je ne sais pas pourquoi je suis ici, ni pourquoi on avance parmi des centaines de corps sur une immense plage que je ne connais pas. Je ne peux pas vous dire ce qui s'est passé, d'ou viennent tous ces corps ni pourquoi je sais qu'il faut marcher vers l'eau dans cette lumière qui m'éblouit. Ni encore pourquoi je m’entends lui dire sans peur que TOUT MAINTENANT VA BIEN ALLER

Au même moment, sur toutes les fréquences de radio et sur toutes les chaînes de télé, on entend la voix d’un journaliste nous dire à tous et à toutes qu’aujourd’hui est UN JOUR NOUVEAU POUR LA NATION, qu’aujourd’hui est un jour PARFAIT. »


(Chronique de l'album Möther ici:)

(Interview de Pilöt ici:)




www.myspace.com/00pilot

chronique publiée le 18/07/2011


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire