22/07/2019  |  5212 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/07/2019 à 18:30:55
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Invisible

Chapelier Fou
Ici, d’ailleurs/Differ-ant - 2 avril 2012

Sous l’étrange nom de Chapelier Fou se cache un homme (invisible?) qui se nomme Louis Warynski. Invisible est son 2ème album, par contre très visible. Chapelier Fou (du roi ?) fait une musique instrumentale qui se situe quelque part entre des sonorités du label Warp, notamment Plaid, les BO’s de Michael Nyman et la musique répétitive de Philip Glass. La musique de Chapelier Fou, à la limite du classique est très mélancolique, avec des belles mélodies qui laissent rêveur. Synthés anciens, guitare et piano donnent de l’épaisseur et un éclat rayonnant à sa musique nocturne, mais pas de chambre. Matt Elliott vient poser sa voix sur le titre Moth, Flame, et Gérald Kurdian (de This Is The Hello Monster) sur le titre Vesssel Arches. L’ensemble (soit 9 titres) donne un album très lumineux hors mode, hors frontière. Tout comme Air et M83, Chapelier Fou est l’ambassadeur idéal pour présenter à l’étranger l’art d’une certaine musique de qualité à la française.


www.chapelierfou.com/
www.myspace.com/chapelierfou
www.icidailleurs.com

chronique publiée le 15/04/2012


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire