21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Fuzzy Beats And Cheesy Tunes

Arnold Fish
Autoproduction - Mars 2014

Je ne sais pas ce que mange, ce que boit (et plus) le mister Arnold Fish, en tout cas, niveau création musicale, le bonhomme est bien ravagé. Ce multi instrumentiste lillois compose avec ses 10 doigts (de ses mains certes, mais aussi peut être de ses pieds) une musique pop seventies qui fleur bon le velours violet du glam rock. Entre Queen, T Rex, Elton John, Supertramp, les Beatles (bariolés « Sgt Pepper’s »), la grenouille du dessin animé/clip de Rober Glover and the Butterfly Ball qui chante Love Is All et The Dukes Of Stratosphers, l’ami Arnold Fish ne part pas à la pèche au gros mais plutôt à la pêche à la ligne pour remplir son seau de truites pas fumées. En effet les 6 titres de son 1er EP sont des « Fish Tagada » au goût Fizz qui pique comme il faut au palais. One man band de son état, Arnold n’a pas besoin de Willy pour faire des morceaux festifs des plus étoilés. Les 6 titres sont des pétales dorées où tout est permis ! Alors à l’écoute de la musique d’Arnold Fish, voir un clown, un singe, une rediffusion de la série Autobus à Impériale, la princesse de Monaco, un lapin rose ou Iggy Pop habillé en curé, ne seront que des banalités. Alors poussez la porte jaune, et entrez dans l’univers pop extravagant du grand Arnold Fish.


arnoldfish.bandcamp.com/

chronique publiée le 14/04/2014


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire