18/11/2017  |  4909 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/11/2017 à 14:22:22
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Rhapsode

Forever Pavot
Born Bad Records/L’Autre Distribution - 10 novembre 2014

Nouveauté 2014 pour une musique 100% vintage seventies. De la pochette à la musique en passant par le nom, Forever Pavot nous fait voyager entre les BO de films (Ennio Morricone, Les Goblin, François de Roubaix et Alain Goraguer pour La Planète Sauvage) et une certaine variété française (Gérard Palaprat, Alain Chamfort, Christophe), soit des chemins empruntés par Bertrand Burgalat, puis Turzi. Avec des instruments d’époque, Forever Pavot nous entraine avec ses sonorités prog et psyché pop dans des champs de « pavot » entre deux séquences X (en salles au Brady en 1973 aves des filles à « poils ») pour finir dans une fête païenne non loin d’un feu de camp. Derrière Forever Pavot il y a Emile Sornin, ex leader des obscurs Arun Tazieff (encore du vintage, pour nos plus jeunes lecteurs, Haroun Tazieff, était un volcanologue qui faisait des émissions TV époque ORTF). Entre des titres nommés Electric Mami et Ivresse de Pacotille, la musique de Forever Pavot a beaucoup de classe. Les mélodies prog sont soignées et la voix fragile, presque timide d’Emile possède un charme certain. Mais ce sont surtout les arrangements sonores (l’esprit Jean Claude Vannier n’est jamais très loin) qui donnent beaucoup de clarté à l’ensemble. Bien entendu il est conseillé d’avoir une oreille sensible aux sonorités des références évoquées plus haut. Quelque part dans la sphère cosmique, Forever Pavot peut être une passerelle pour se plonger dans le patrimoine sonore des années 70’s. Pour sa 66ème référence (avant la 69ème année…), le label Born Bad nous prouve qu’une fois de plus, en France il y a des jeunes artistes très talentueux qu’il faut découvrir dès maintenant et non pas demain.



www.bornbadrecords.net/releases/bb066-forever-pavot-rhapsode/
fr-fr.facebook.com/ForeverPavot

chronique publiée le 10/11/2014


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire