22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Spectacular Nowhere

Manyfingers
Ici d’ailleurs…/Differ-ant/Believe - 27 avril 2015

Manyfingers est une œuvre sonore réalisée par Chris Cole. Cet artiste a notamment collaboré avec Matt Elliott, The Third Eye Foundation et Numbers Not Names. Son Disque The Spectacular Nowhere fait partie de la collection Mind Travels gérée par le label Ici, d’ailleurs…. Après Geins’t Nait & Laurent Petitgand et Aidan Baker, c’est au tour de Manyfingers de nous (dé)livrer un disque au carrefour des genres. Entre électro, cold, new wave, indus, jazz, cabaret, musique contemporaine et classique, les 13 titres de cette « destination inconnue » nous invitent dans un bel espace, à partager... sans état d'âme. A chaque instant une surprise sonore (voire sonique) nous interpelle, nous parle au coin de l’oreille.
Proche des travaux/démarches de Fad Gadget, Magazine, Philip Glass, Tuxedomoon, Crime and the City Solution, ou d’une BO de film culte comme celle des Ailes du désir, la musique singulière de Manyfingers s’écoute comme une œuvre à tiroirs, comme une histoire à rebondissements. Ainsi au fil de l’album, on se retrouve dans un espace libre où le fantastique peut croiser l’inconnu. A la fois grandioses, symphoniques, attachantes, mystérieuses, crépusculaires, les compos de Chris Cole nous emmènent dans des chemins de traverse où seule notre curiosité nous transporte dans une joie non dissimulée. Tels les chapitres d’un livre, le scénario à rebondissements d’un film, un spectacle de danse époustouflant où les corps transpirent, la musique de Manyfingers est un régal sans appel. A noter que David Callaham (de Moonshake et des Wolfhounds) vient poser sa voix de poète sur 4 magnifiques titres.



www.facebook.com/manyfingers
soundcloud.com/icidailleurs/sets/manyfingers-the-spectacular-nowhere
www.icidailleurs.com/index.php?route=product/category&path=106

chronique publiée le 30/06/2015


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire