23/07/2017  |  4846 chroniques, 161 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/07/2017 à 10:37:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Azur

Triptides
Requiem Pour Un Twister/Kartel/Believe - 10 juillet 2015

En ce début de mois de juillet très ensoleillé, le 4ème album de ce groupe américain de l’Idiana tombe à pic. A l’image de sa belle pochette estivale, la musique pop de Triptides possède une belle lueur à laquelle les lunettes opaques et la crème solaire sont indispensables, si on ne veut pas bruler tout vif. On va donc accompagner ce groupe dans la piscine qui illustre la jaquette, histoire de se rafraichir un peu. Triptides réalise une musique dream pop aux couleurs sixties des plus excitantes. Toutes en harmonie, leurs bulles mélodiques nous font chavirer vers un état d’apesanteur des plus agréables. La voix est juste et d’une délicatesse que l’on voudrait la faire écouter à sa belle maman. Les guitares au son cristallin nous font chavirer, la rythmique sans fausse note nous tient sur le fil, oui tout roule comme sur une planche de surf en polystyrène. Quelque part entre Prefab Sprout (et leur fameux tube When Love Breaks Down), Felt (pour les guitares), Lotus Eaters (pour le coté « précieux ») et les Beach Boys (pour les sixties, le soleil, la plage), la musique de Triptides est un régal pop que l’on a envie de faire découvrir à ses meilleurs amis pour partager des moments délicieux, des moments précieux. Oui, partir en vacance en 2015 sans l’Azur de Triptides sera un manque impardonnable, du moins si on est amateur de pop exigeante.


www.facebook.com/Triptides
triptides.tumblr.com/
www.requiempouruntwister.com/

chronique publiée le 08/07/2015


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire