22/07/2019  |  5212 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/07/2019 à 18:30:55
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
France Chébran, French Boogie 1980-1985


Born Bad Records/L’autre Distribution - 11 Novembre 2015

Le label parisien Born Bad continue à défricher le côté « obscure » de la musique made in France. Des groupes : Les Blousons Noirs, Les Olivensteins, Cha Cha Guitri, Guerre Froide, Rob Jo Star Band et la chanteuse Clothilde. Des compilations avec de la new-wave synthétique, du rock’n’roll, de l’after punk des jeunes gens modernes et tout un panel de marginaux échappés des sixties. Fin 2015 sous la gauche (?) d’Hollande, voici avec France Chébran, les années Mitterrand sous les sons disco cheap, hip hop toc et new wave FM, soit des styles qui devraient dérouter plus d’un rockeur. Ici le mauvais goût paillard n’a pas de prix. Entre des paroles salaces et décalées, voire débiles (le summum avec Casino et son Pâté Impérial) et des musiques kitchs, il faudra avoir les oreilles bien aiguisées pour tenir jusqu’au bout des 18 artistes sélectionnés. En 1978 Cerrone est en tête des charts avec Je Suis Music. En 1979, Sugarhill Gang cartonne à travers le monde avec son tube Rapper’s Delight. En 1981 le duo Chagrin d’Amour chante Chacun fait (c’qui lui plaît), et c’est numéro 1. Pas étonnant que cela donne des idées à certains pour surfer sur ce succès tricolore. Mais n’est pas Chagrin d’amour (parodié par les Charlots avec le titre Chagrin d’labour) qui veut, même si des artistes tels qu’Interview avec Salut Les Salauds s’en sortent plutôt bien, par contre pour Henriette Coulouvrat et son Miam Mian Gooody Goody (un curieux mélange entre La Danse Des Mots de JB Mondino et Brigitte Fontaine), c’est dur pour les oreilles d’écouter ses paroles décalées. A moins de s’enivrer avec de la 8.6, où d’être nostalgique des années Dorothée/Platine 45, l’écoute des 18 titres sans faire des pauses, risque d’être douloureux. Ici on est plus proche des disques trouvés dans le bac à soldes de 45t, posés sous les étalages de nouveautés. Gérard Vincent qui parle de lui, Pilou et son Ca Va, Pierre Edouard et son smurf A Mon Age Déjà Fatigué, Hugues Hamilton qui se laisse aller (et nous avec), Trigo & Friends et sa Dégaine, sont des titres qui vont rester dans le bac à soldes. La seconde zone à ses limites ! Malgré tout il y a quelques titres à sauver : Ich avec Ma vie Dans Un Bocal, Krootchey avec Qu’Est-Ce Qu’il A (D’Plus Que Moi Ce Négro Là ?), Bianca qui chante avec sa petite voix le titre La Fourmi (vous vous rappelez de son tube Je Ne Veux Pas Rentrer Chez Moi Seule ?) et Interview. 4 titres sur 18, ça fait léger. Allez, dans le style disco/new wave/funky, on va rester avec des valeurs sûres comme Lizzy Mercier Descloux et le label ZE Records et l’album AutoAmerican de Blondie.
Si vous voulez en savoir plus sur la French Boogie, la compile contient un livret assez complet




www.bornbadrecords.net/releases/bb077-chebran-french-boogie-1981-1985/

chronique publiée le 08/11/2015


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire