26/09/2017  |  4874 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/09/2017 à 10:32:39
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Ingmar

Ingmar
Autoproduction - 10 janvier 2016

Ingmar, comme le prénom d’Ingmar Bergman. Ce choix n’est pas un hasard, ni anodin, car ce trio strasbourgeois improvise sa musique sous l’impulsion bouillonnante des grands réalisateurs comme Rainer Werner Fassbinder, Sidney Lumet, Jim Jarmusch, David Lynch, John Cassavetes, Steven Soderbergh et Ingmar Bergman. Il ne manquerait plus que Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Melville, David Cronenberg et Quentin Tarantino et la liste serait un vrai festival de Cannes.
Au départ, Ingmar est composé de la chanteuse Sarah Jamali et du guitariste et bassiste Vincent Posty, puis ils sont rejoints en 2014 par le batteur Pascal Gully. Le trio au complet, c’est parti pour des improvisations (free en VO) qui mélangent, jazz, expérimental, post rock et no-wave. Le résultat est une belle réussite. La voix habitée (parfois proche de la voix de Laurie Anderson) de Sarah est en totale symbiose avec la musique toute en rythme, en tension, prête à (ex)imploser quand on s’y attend le moins. Au fil des écoutes, les 9 titres de l’album dévoilent tout un panel de sons, d’état soit en apesanteur ou six pieds sous terre. Que le son des instruments soit lourd ou léger, la voix féminine s’approprie tout le registre sonore des garçons, en y apportant à la fois du feu (avec du souffle et des cris -et chuchotements-) et de la soul. Oui Ingmar improvise, mais pas dans le vide. Ici les morceaux sont construits et non déconstruits. On n’est pas dans l’expérimental casse-tête, mais bien dans le « format » morceau. Le titre le plus long ne dure pas 40 minutes, mais 5 minutes. Bref une fois embarqué dans le voyage sonore d’Ingmar, impossible de penser au retour, tant on est absorbé par leur musique blanche qui vient du blues. Ce premier album est une belle réussite... à trois.



ingmar-music.com/
www.youtube.com/watch?v=I-xM2jsnG8o
ingmar-music.bandcamp.com/releases

chronique publiée le 28/01/2016


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire