24/03/2019  |  5151 chroniques, 168 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/03/2019 à 15:51:35
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Fuck The Hell Yeah!

Robert Le Magnifique
Yotanka - 01 avril 2016

Le producteur et touche à tout à 2 mains, Robert Le Magnifique explore depuis 1999 une musique ludique et champêtre échappée de l’enfance. Avec Fuck The Hell Yeah! il en est déjà à son 6ème album. Proche du bricolage en solitaire réalisé dans une petite chambrette, l’électro lo-fi de Robert Le Magnifique est une malle aux trésors où l’on trouve des instruments jouets, des objets et matériaux du quotidien et surtout des idées pour rassembler tout ce bric à brac sonore, soit un bon Mpc 2000 pour synthétiser le tout. Situées entre quelques artistes du label Warp (Plaid en tête), U-Ziq avec les frapperies dingues de Mike Paradinas, les sonorités presque kitch de Jake Slazenger et Lisa Carbon, l’électro dansant de DMX Krew, une sensation de Screamadelica (Primal Scream) sur le titre Play Time et une pincée de Nino Rota, les constructions musicales du magnifique Robert possèdent une touche mélodique (parfois mélancolique) qui fait « tilt » à tous les coups. Une fois accroché à son univers « pop ludique », impossible d’en décrocher. On se met à tapoter des doigts et à avoir une envie soudaine d’embrasser la première venue, en espérant qu’elle sera la plus belle. Oui, dans cet album il y a une ambiance toute fruitée qui fait plaisir à écouter, alors ne laissez pas passer le désert, il a pour nom Fuck The Hell Yeah!.


www.facebook.com/robertlemagnifiqueofficial/
www.yotanka.net/fr/artists/robert-le-magnifique/

chronique publiée le 31/03/2016


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire