16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
N (CD1 François Grandclaude)/N(CD2 Marc Durand)/N(CD3 Quentin)

Unforgettable Teens
Ne Pas Gerber - 12 Juin 2016

Unforgettable Teens est un groupe, en fait un duo complètement hors système. Leur quatrième album, nommé N, est composé de trois doubles CD/DVD édités à six exemplaires. Devenu trio pour ce projet, comme chaque membre a un exemplaire, il n’en reste plus que trois pour le public, en fait deux, vu que votre dévoué Paskal Larsen possède un exemplaire. Donc pour écouter leur zique, ce sera sur Bandcamp.
En 2015 Marc Durand est pris par son projet musical da fuck. Son compère François aimerait faire un nouvel album d’Unforgettable Teens. Marc étant occupé avec son da fuck, il lui conseille de faire l’album seul. Finalement, cette idée lui plait aussi, il fait ainsi également son album solo N. Pour rendre l’idée encore plus absurde, Marc décide d’intégrer un certain Quentin au projet pour également faire de son coté un album N, soit au total trois albums solo avec une pochette différente sous l’entité Unforgettable Teens. Un peu comme les membres du groupe Kiss qui ont sorti en 1978 leurs albums solo sous le nom de Kiss.

Le premier double CD est celui de François Grandclaude. Sa musique mélange électro/ambiant et post-rock. Lent, minimal, répétitif et organique, les mélodies se propagent comme un virus. Notre corps est vite recouvert de rougeur et de démangeaison. Attention, pas d’affolement, cette contagion n’est pas mortelle ! Le deuxième CD est la même musique en image sur un DVD. On découvre la musique avec des images contemplatives où il ne se passe pas grand-chose. On est plus dans une œuvre d’art contemporain ou photographique.

N de Marc Durand est très expérimental indus. Les compos sont minimales, tourmentées, parfois énervées. Les textes en français rendent encore plus mystérieux l’ensemble. On est comme confiné dans un espace clôt très réduit. Serait-on dans l’intimité de l’artiste ? Les titres ont pour noms, Moi, Nouveau Départ, Aidez, Parce Que et d’autres titres sont en japonais, liés à son amour pour la pornographie japonaise. A noter qu’il désigne son projet musical da fuck d’«Autistic noice art ». Ce terme convient aussi très bien au projet du groupe Unforgettable Teens, tant sa musique perso nous plonge dans une intimité game/électro/geek.
Le DVD qui illustre la musique de N (ou l’inverse) est assez avant-garde. Les images du DVD sont uniquement composées de plans issus de films pornographiques japonais. On y vois des trains, appartements, immeubles, aéroports entrecoupés de textes, logos, slogans écrient en japonais. Par contre "petits vicieux", il n'y a aucune image de sexe.

N de Quentin est pas mal aussi du point de vue décryptage. Cette nouvelle recrue est bien entrée dans la sphère Unforgettable Teens. Non il ne fait pas de la pop, ni de la folk, ni du jazz, ni du psyché garage lo-fi métal. Non, Quentin, le temps d’une plage sonore de 23 minutes nous joue une musique expérimentale industrielle. Quelque part entre Coil, Lustmord, Test Dept et autre dark «erie » inquiétante, l’N de Quentin nous plonge dans des tôles en métal qui résonnent dans notre tête.
Le DVD avec ses images urbaines filmées dans la rue à hauteur du piéton, défilent comme un instant volé de notre quotidien.

Au final ce projet qui s'écoute sur Bandcamp est destiné aux amateurs de musique électro indus et aux personnes qui aiment les curiosités, les performances bien loin du système groupe/album/tournée/promo.

Chronique de l’album Renverser, Ruiner, Anéantir ici




unforgettableteens.bandcamp.com/
fr-fr.facebook.com/UnforgettabeTeens/
www.nepasgerber.fr/

chronique publiée le 14/08/2016


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire