25/04/2017  |  4794 chroniques, 159 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/04/2017 à 11:48:39
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Outmonster The Monster

The Angry Cats
Nidstang/Socadisc/Believe - 15 Octobre 2016

Des chats dans le nom du groupe, un chien sur la pochette de leur premier album, des monstres dans le titre de la rondelle, mais rassurez-vous, pas de poissons rouges dans le bocal, ni d’éléphants roses dans le mental. Quoiqu’avec le mix sonore de The Angry Cats, ce serait possible d’en croiser. Car nos « chats énervés » mélangent avec brio la dynamique rock’n’roll pur et dur avec des sonorités gothiques prêt à faire sortir les morts de leur tombe. Comme si le groupe Bauhaus (notamment pour la voix à la Peter Murphy) partait en piste avec le groupe belge classieux Triggerfinger.
The Angry Cats est un trio parisien : Fred Alpi, chanteur guitariste d’origine suédoise (ce qui est un atout pour son chant en anglais), qui a bourlingué à Bruxelles, Berlin où il a joué dans le groupe indus Sprung Aus Den Wolken. Tom Decaestecker (ex. Guarapita) est un bassiste d’origine flamande et Chris Gianorsi un batteur niçois qui a fait partie des groupes Raoul & The Crazy Dogs et Chinaski.
C’est donc à Paris en 2010 que nos trois lascars bien sapés ont créés le groupe, pour dans un premier temps faire des reprises de rockabilly et ensuite composer des morceaux originaux qui sortent du cadre rock 50’s. Après deux EPs, Outmonster The Monster est un premier album réussi qui envoie du riff. La guitare est puissante et bien affutée, la basse résonne comme un rouleau compresseur, la batterie envoie des frappes héroïques prêtes pour le combat, et la voix de Fred est intense et porte en elle une belle énergie rock. C’est sûr, il n’a pas de chat dans la gorge !
L’album a été enregistré dans le fameux studio Garage à Paris, situé dans le quartier de Ménilmontant avec à la production François-Maxime Boutault. Ce studio a vu défiler un grand nombre de groupes rock. Pour le souvenir, vous pouvez écouter la compile vinyle 1966 Garage 1970 sortie en 1986. La touche finale a été réalisée par Drew Cappotto à New York. Enfin le tout est autoproduit. Au final le son de l’album est puissant et clair.
Pour le lancement de l’album, le trio a organisé une « release party » dans la salle Le Chinois à Montreuil. Si dans le public il n’y avait pas de chinois en vue, par contre les rockeurs du 9-3 étaient bien là en famille avec les enfants. Sur scène le trio est à son avantage, grâce à son jeu puissant et habité. Les membres du groupe font le spectacle en se donnant à fond, pour le bonheur du public. The Angry Cats sont très à l’aise sur scène, ils transmettent leur plaisir de jouer avec fougue.
Voilà, vous avez les cartes en mains, pour écouter leurs disques et allez les voir en concert. Vous ne serez pas déçus, du moins si vous aimez le rock qui sent le cuir.


www.theangrycats.com/
fr-fr.facebook.com/TheAngryCats/
theangrycats.bandcamp.com/

chronique publiée le 17/10/2016


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire