19/01/2018  |  4932 chroniques, 163 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/01/2018 à 15:07:01
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dreameater

Garciaphone
Microcultures Records/Differ-Ant - 10 Novembre 2017

Le quartet Graciaphone est un projet d’Olivier Perez (également membre des groupes The Delano Orchestra et The Kissinmas) et en tant qu’artiste de Clermont-Ferrand, il a joué avec la star locale, Jean-Louis Murat. Dreameater est le 2ème album du groupe.

La musique raffinée de Garciaphone est posée et intimiste. Les Inrocks parlent d’un « dialogue avec le fantôme d’Elliott Smith ». Ce n’est pas faux. Pour arriver à ce son cuivré, chauffé au feu d’un bois de cheminé, Olivier Perez a parcouru les Etats-Unis, muni non pas d’un flingue, mais d’une guitare sèche. Vue le résultat, la qualité sonore de l’album est irréprochable, on constate que notre artiste a été très inspiré par son voyage. Mieux qu’une séance de rétro projection, les 10 morceaux de Dreameater nous font déambuler dans des paysages qu’on imagine ruraux, où la poussière des petits chemins en terre nous fait picoter des yeux. Matthieu Lopez (de Matt Low) à la basse et à la guitare et Zacharie Boissau (de Zak Laughed) au piano, aux synthés et aux percussions, donnent le meilleur d’eux même pour rendre magnifique et spacieux les morceaux folk du poète baroudeur. Le tout, finalisé à la production par Christophe Adam. Clément Chevrier (de The Delano Orchestra) ne figure pas sur l’album, mais accompagne le groupe sur scène. La grande force de Garciaphone est la voix d’Olivier Perez, qui a reçu le prix « Voix d’or 2014 ». Dans sa façon de chanter (le style posé), on pense à Julien Pras. Ils feraient un bon duo, près à rivaliser avec Simon & Garfunkel, du moins dans l’esprit, car le timbre des voix est différent. Si vous recherchez de la chaleur hivernale, avec une touche mélancolique, laissez-vous porter par la belle musique de Garciaphone.


www.garciaphone.com/
fr-fr.facebook.com/garciaphone/
microcultures.bandcamp.com/album/dreameater

chronique publiée le 22/12/2017


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire