21/08/2018  |  5033 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/08/2018 à 11:02:10
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Headgearalienpoo

The Married Monk
Ici, d’ailleurs…/L’Autre Distribution/Believe Digital - 25 mai 2018

Après 10 ans d’absence, The Married Monk revient en trio avec un 6ème album. A l’intérieur de la rondelle, on trouve 9 morceaux (dont deux reprises : Bus de Dogbowl et Siamese Twins de The Cure) qui ont la particularité de ne pas se ressembler. Tel un jukebox de luxe, la musique de The Married Monk passe d’un style à l’autre avec talent et goût. Ainsi, entre BO de film, pop, rock, new wave, électro, les nouvelles compos de The Married Monk ont beaucoup d’élégance. Par instant on pense aux travaux solos de Colin Newman (Wire) pour le son des synthés qui dominent l’ensemble de l’album, mais aussi à Tuxedomoon, pour les arrangements sophistiqués. La couleur rose du visuel de la pochette reflète bien le coté pop, frais et fun qui parfume tel un fil conducteur l’éclectisme sonore du trio. Cet effet rose nous rappelle au bon souvenir de la pochette La Grande Musique de The Little Rabbits, comme si la paire de pantoufle s’était échappée de cette pochette devenue culte pour se poser ici. L’album est produit par Fabrice Laureau aka F.Lor, membre du groupe NLF3 et ex Prohibition. Au final, Christian Quermalet a eu raison de prolonger le projet The Married Monk en faisant appel à son fidèle ami Jean-Michel Pires et à la nouvelle recrue Tom Rocton, pour réaliser avec Headgearalienpoo un bel album qui fait plaisir à écouter, pantoufles aux pieds possible.


fr-fr.facebook.com/MMonk.music/
www.icidailleurs.com/index.php?route=product/category&path=54

chronique publiée le 31/05/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire