21/08/2018  |  5033 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/08/2018 à 11:02:10
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Inside The Flesh Hotel

Beechwood
Alive Naturalsound Records/Bertus France - 08 juin 2018

Songs From The Land Of Nod, le deuxième album du trio new-yorkais Beechwood est sorti en France au mois de janvier 2018 et voici déjà tout frais et en impression noir et blanc Inside The Flesh Hotel près à nous accompagner pendant notre été torride, du moins on l’espère ! Voici 14 nouvelles chansons qui ne font pas dans la redite. Avec cette nouvelle étape sixties, Inside The Flesh Hotel sonne plus pop, le rythme est un peu plus calme, du moins sur certains morceaux comme Boy Before qui nous évoque le groupe Jesus & Mary Chain époque Darkland. Donc plus pop, mais tout en gardant une touche glam rock, notamment pour la voix de Gordon Laurence sur Bigot In My Bedroom. Gordon est un bel artiste qui a du charisme et de l’élégance, tout comme ses deux compères, le batteur tatoué Isa Tineo (fils du batteur du groupe hip hop Beatnuts) et le frêle romantique bassiste Andy Manzanares. Tous les trois, en pleine symbiose, nous font pénétrer dans la plus belle cave voutée du rock sixties, là où les Zombies, Stones, Kinks, Stooges ont débutés. Avec des balades, des riffs tranchants, des ritournelles mélodiques qui donnent des frissons, par exemple le morceau Amy, Inside The Flesh Hotel est une belle réussite. Si le son sixties pop vous titille l’oreille, c’est clair, vous allez être sous le charme de cet album certes parfumé vintage, mais diaboliquement efficace à écouter.

Chronique de l’album Songs From The Land Of Nod ici




fr-fr.facebook.com/beechwoodbeechwood/
www.alive-records.com/artist/beechwood/
www.youtube.com/watch?v=mG_TMKe_SRA

chronique publiée le 13/06/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire