18/10/2018  |  5061 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/10/2018 à 13:59:06
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Idoméni

No Mad ?
La Curieuse/L’Autre Distribution - 24 août 2018

Le groupe No Mad ? (en deux mots et avec un ? pour ne pas les confondre avec le groupe de rock garage The Nomads ?) est un groupe français de Grenoble qui existe depuis 12 ans. Idoméni (nom d’un petit village en Grèce) est leur 4ème album qui a vu le jour grâce à « une petite » aide de souscription et de mécéna. No Mad ? compose une musique à la croisée des chemins entre la chanson, la poésie, la littérature à voix haute, la musique jazz, de chambre, contemporaine et la musique de film. A noter qu’ils ont fait du ciné concert pour le film culte de Blake Edwards, le délirant « pop » The Party avec l’hilarant Peter Sellers et la délicieuse Claudine Longet à la guitare.
La formation de No Mad ? se rapproche du classique avec en chef de bande Elodie et Pierre Lordet au chant et à la clarinette. Ils ont avec eux, Nicolas Lopez au violon, Anne Quillier au rhodes et au moog, Elisabeth Renau au violoncelle et François Vinoche à la batterie. Vous avez remarqué, il n’y a pas de guitariste. Le chant en français d’Elodie nous fait un peu penser à Laurence Vaney (dont l’album Galaxies sortie en 1974 -produit par Gérard Manset- est fortement recommandé), à Barbara, à Brigitte Fontaine et le style musicale à parfois un petit air de Tuxedomoon, notamment sur le morceau Le Feu Là qui a justement du feu dans le rythme. Dans l’ensemble, les compos sont proche du théâtre où la poésie et la rencontre de rue n’est pas loin. Leur musique, on aime l’écouter en plein air dans un parc bucolique de quartier où installé sur le bord d’un trottoir d’une petite rue pavée, juste avant la tombée de la nuit. Oui, No Mad ? se met en scène, notamment sur La Sombre Affaire qui pourrais figurer sur un disque vinyle 25 cm avec un livret illustré qui retranscrit l’histoire raconté. Parfois des envolés sonores nous ramène aux années 70, comme sur le morceau Ton Absence. L’album s’achève avec trois points de suspension (…) avec une musique esprit Philip Glass qui enchante notre écoute. Belle conclusion, en attendant la prochaine saison !


www.facebook.com/nomadlive/
www.la-curieuse.com/artiste/no-mad/

chronique publiée le 08/08/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire