17/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The black field

Chris Eckman
Glitterhouse Records / Talitres / Chronowax - 2004

Echappé des inestimables Walkabouts, le chanteur guitariste Chris Eckman publie un album solo poignant… The Black Field a été enregistré en Slovénie avec des musiciens du cru dans un petit studio. L’enregistrement rapide sur un matériel rudimentaire dans des conditions assez « folkloriques » n’est pas un véritable problème ; dans le dépouillement, la qualité des morceaux composés par Chris Eckman ne ressort que mieux.
Chantées d’une voix grave caractéristique - celle-là même qui se mêle si bien à celle de Carla Torgerson sur les disques des Walkabouts -, ces folk songs matinées de country touchent par leur sobriété. Quelques notes de guitare sèche et les interventions parcimonieuses d’autres instruments (mélodica, piano, harmonica, pedal steel guitar, samples épars) suffisent pour habiller ces morceaux… Le songwriter voyageur semble les avoir écrits et joués le plus naturellement du monde au coin du feu lors d’une veillée.
Après une intervention de Terry Lee Hale au dobro sur le très bon titre Restless, l’album se clôt avec une reprise des Buzzcocks ; leur survolté Why can’t I touch it se voit changé en ballade folk déchirante. Un album à découvrir tranquillement installé au coin de l’âtre…


www.talitres.com/glitterhouse.htm

chronique publiée le 31/03/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire