23/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Heroes to zeros

The Beta Band
Regal / EMI - 4 mai 2004

Ah, enfin, après un silence radio qui a paru durer une éternité, on vient d’avoir des nouvelles de Stephen Mason, John Maclean, Robin Jones et Richard Greentree, les membres du groupe écossais The Beta Band. On les croyait définitivement perdus dans la stratosphère après avoir dangereusement dévié de leur orbite géostationnaire… mais ils préparaient tout simplement le successeur du mémorable album Hot Shots 2 sorti en 2001. Première bonne nouvelle, s’ils ont enregistré des guitares plus agressives sur quelques morceaux, les quatre fous furieux continuent à produire une pop spatiale où affleurent des influences psyché rock, folk, hip hop, groove, électro voire R & B. Deuxième joie, le combo a décidé de jouer plus « live » en s’inspirant de ses prestations scéniques extravagantes : en lieu et place de mornes concerts promotionnels, les zigotos convient en effet leurs fans à de grands messes où tout le monde se lâche, improvise et part en vrille pour arriver à un grand fourre tout musical ultra dansant. Ceux qui ont assisté un jour à un concert du Beta Band - comme celui offert au festival de Benicassim 2002 - s’en souviennent encore longtemps après ! Le public repart tout simplement avec la délicieuse sensation d’avoir assisté à un feu d’artifice musical… C’est exactement la sensation qui prévaut après quelques écoutes de Heroes to zeros, un disque regorgeant de titres aux atmosphères très différentes les unes des autres. Composée et produite par The Beta Band, mixée par Nigel Godrich, cette violente secousse discographique devrait être rapidement suivie de répliques scéniques telluriques...


www.betaband.com
www.labels.tm.fr

chronique publiée le 13/05/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire