15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
A contre-jour

Guillaume Corpard
Debercy / Socadisc - 2004

Un curieux cocktail que ce 5ème album de Guillaume Corpard...

On sent sur ce disque l'influence de ses artistes de référence tels Roger Waters, dès le premier morceau, où l'on se croirait replongé dans l'intro d'Amused to death du leader du Floyd, ou de David Sylvian dans les morceaux les plus "erratiques" de l'album.

Force est de constater que les titres les plus légers et enlevés, tels que Encore ça qui m'amuse ou Malheureux sont de loin les plus réussis de cet album. Que ce soit dans les arrangements ou la composition aux relents jazzy, on découvre là une finesse et une sensibilité évidente.

La touche progressive donnée à d'autres longs morceaux semble à l'inverse datée et assez prétentieuse. Etrange nuit, morceau cependant le plus convaincant dans cette veine, sonne artificiel et n'a pas de vraie identité musicale, il semblerait que Guillaume Corpard "plagie" plus ou moins consciemment ses références.
Il gagne d'évidence à faire dans la simplicité.

Un album mi figue mi raisin en fait, à vous de faire le tri...


www.corpard.com/

chronique publiée le 05/07/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire