20/10/2019  |  5246 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/10/2019 à 17:49:20
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique festival
Les 2èmes rencontres Sonofages - samedi 30 août

2008

Laurent Rochelle, Valérie Métivier, Carine Lequyer, Nicolas Talbot, Aurélien Besnard, Dominique Py...

Lafage (31) (France)
Les rencontres Sonofages est un festival basé sur le croisement d'artistes issus de divers horizons (musique, danse, poésie, vidéos…) et qui ne se connaissent pas. Ces rencontres se déroulent dans le parc du château de Lafage, situé à 20 minutes au Nord de Toulouse. Un lieu bucolique, chaleureux et contemplatif qui colle idéalement aux performances proposées.
Photobucket
Les jeux olympiques sont terminés, mais ici la journée commence par un Relay : 3 ou 4 artistes jouent ensemble dispersés dans différents endroits du parc. Puis ils se remplacent, échangent de lieu sans interrompre la performance. Un exercice périlleux totalement basée sur l'improvisation. Après un début difficile (on se chauffe), les artistes s'accordent au fil du temps pour un final en puissance. On croise un piano à quatre mains, des danseuses, un conteur africain, un poète, une comédienne, un guitariste, des saxophonistes dans les arbres, un contrebassiste, un batteur, un clarinettiste…Parfois on entend 2 concerts en même temps et cela sonne harmonieusement. Une mise en bouche très sympathique.
Photobucket
La seconde étape de l'après-midi propose une performance entre une danseuse (Valérie Métivier) et une joueuse de harpe électrique. Ce dernier instrument sonne plus proche d'une guitare slide et de la pedal steel que d'une harpe traditionnelle. Un son aérien et cinématographique où l'image se projette par l'intermédiaire des mouvements poétiques de la danseuse. Cette dernière s'accapare parfaitement de l'espace tout en restant en adéquation avec la musique. Une performance intéressante.
PhotobucketPhotobucket
Après une bonne pause couscous autour de grandes tables qui facilitent le dialogue, nous voilà devant le 1er concert de la soirée. Un quartet composé d'Alex Kittel (batterie et machines), Gilles Vignes (guitare), Frédéric Filliatre (trombone) et Nicolas Talbot (contrebasse). Un concert basé sur une rythmique percutante et parfaitement équilibrée. Le guitariste utilise son bois comme percussion, le contrebassiste frotte son instrument, le batteur accentue son battement avec de l'électronique. Dans tout ça le tromboniste est obligé d'être un peu bavard pour affirmer sa présence. Au final, un bon concert aidé par un superbe son.

Instant féerique avec l'installation vidéo d'Aymeric Reumaux. 2 tableaux en mouvement (dont un hommage à Guernica) se projettent grâce à un système étonnant sur différents draps installés dans les bois et sur les murs du château. Le tout accompagné d'une musique électronique minimaliste collant parfaitement à ce moment onirique.
Photobucket
J'assiste après à une improvisation d'un autre genre : un massage collectif. Dans une ambiance bon enfant, un cercle de spectateurs se forme pour se masser mutuellement. Un moment convivial qui démontre encore une fois que ce genre de festival ne rime pas avec élitisme coincé.

Le chant dans le jazz et les musiques improvisées n'ont jamais été ma tasse de thé. J'ai donc du mal à rentrer dans le concert qui clôt la soirée. Mais petit à petit je me laisse embarquer par la guitare talentueuse de Dominique Py.
Photobucket
Les rencontres Sonofages est donc un festival à découvrir pour ses multiples facettes. Il n'est pas forcément conseillé qu'aux amateurs des pratiques improvisées...


sonofages.free.fr

auteur : Nicovara -
chronique publiée le 10/09/2008

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire