19/12/2014  |  4469 chroniques, 149 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/12/2014 à 16:57:30
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique festival
Printemps de Bourges - mercredi 22 avril

2009

GENERIC, Boogers, Grand Bureau, Hello Bye Bye

Bourges (France)

du : 21
au : 26 avril
Retour sur la première série des Découvertes rock du Printemps de Bourges 2009, qui avait lieu le mardi 22 avril au 22 d’Auron, avec au programme (entre autres) : le rock original de Boogers, le post hardcore de GENERIC, la pop matinée de rock bruitiste de Grand Bureau et l’électro pop/trip hop de Hello Bye Bye

Boogers

Après avoir malencontreusement manqué la prestation des excellents Minuscule Hey (damned !), la longue journée de concerts débute pour nous à 13 heures avec le set marquant, drôle et inspiré de Boogers, un homme orchestre carrément doué si l’on en juge par sa très bonne prestation à Bourges. Armé d’une guitare, d’un auto sampler et d’un micro, le divin barbu (qui officie également en tant que batteur de Rubin Steiner) bricole des morceaux qui accrochent l’oreille dès la première écoute… On pense immédiatement à une sorte de Beck Français croisé avec Jason Lytle de Granbdaddy, Weezer, les Specials et les Beastie Boys, à cause des atours Lo Fi, versatiles, métissés et foutraques de ses compositions à la fois branleuses et bien foutues. Avec trois bouts de ficelles, quelques gimmicks de voix ou de guitare bien sentis, un allant, un humour et une fraîcheur notoires, Boogers mélange dans son shaker, le reggae, le rock, le ska et la folk/pop… Insaisissable, car toujours en mouvement, cette musique à la fois gaie et légèrement mélancolique donne envie de bouger, de rêvasser, de vivre à fond et de faire des mélanges (musicaux). A découvrir !

GENERIC

Changement radical (c’est le cas de la dire !) de style juste après avec le concert renversant et survolté de GENERIC, un redoutable duo basse/batterie ! Immédiatement, le public du 22 d’Auron est bombardé sans relâche par un batteur infernal et un bassiste vraiment méchant… La musique violemment produite est une sorte de punk hardcore instrumental réellement impressionnant avec quelques passages post rock (très réussis également ) et des titres hurlés vers la fin du set… Tétanisé puis électrocuté sur place par cette musique viscéralement punk rock, le public écarquille les yeux, tout en en prenant plein la figure. Les virulents assauts soniques de GENERIC sont d’autant plus marquants du fait de l’alternance avec des passages planants oniriques. De brefs instants d’accalmie qui annoncent des déluges à venir, et d’autres concerts et albums pour ce groupe en très grande forme.

Grand Bureau

On change à nouveau de style tout en restant rock avec le concert de Grand Bureau, un trio mixte se faisant fort de faire subir des outrages « rock dissonant » à une pop joliment kitsch. Tous les morceaux ne sont pas d’égales valeurs, il y a quelques redites, mais globalement le bel effort d’originalité est payant. Le total look noir et rouge fait quant à lui son petit effet, malgré le relatif manque d’assurance de la chanteuse entre les morceaux. Avec une batterie sèche et accidentée, un chant virulent agité de soubresauts aigus, des choeurs énervés ou suaves et une guitare partant à l’aventure (en short, il fallait oser !), la réunion qui se trame dans le Grand Bureau aboutit à un vacarme pop de tous les diables. Loin de se cantonner à faire son boulot, ce trio là aime faire des heures supplémentaires en écoutant à fond Deerhoof, The Breeders, Sonic Youth et les Fiery Furnaces. Une très bonne idée, qui se révèle payante !

Hello Bye Bye

On termine cette session Découvertes Rock avec un groupe faisant une musique entre électro planante, trip hop voyageur et pop/rock aussi psychédélique que groovy. Aperçu lors d’un set un peu hésitant aux Transmusicales de Rennes en décembre 2008, le groupe breton Hello Bye Bye prouve à Bourges qu’il a travaillé et progressé à vitesse grand V depuis. En apparence un peu fourre tout (un mix psychédélique et remuant entre Death in Vegas, Air, Ravi Shankar, Primal Scream, Oasis et les Beatles) la musique de Hello Bye Bye se révèle souvent convaincante sur scène ; les multiples changement de style en créant un, de style… Le public voit donc des étoiles en voyant de l’électro rock à la Death In vegas, des passages aériens et vocoderisés à la Air, des titres super pop chantés avec un accent très anglais à la Oasis/Primal Scream et de gros clins d’oeil à la pop psyché ouverte sur le monde des Beatles rencontrant Ravi Shankar en Inde. Parfois, la voix trop pop anglaise surprend un peu, mais l’ensemble se révèle souvent saisissant, l’effet "tourbillon sonore" jouant à plein ! La cithare, la basse, les synthés, les voix et les rythmes se percutent pour former un résultat assez ébouriffant qui contient de belles promesses pour l’avenir… Normal, ce sont les découvertes du Printemps de Bourges.

Retrouvez toutes les découvertes du Printemps de Bourges 2009 en vidéo à cette adresse : www.reseau-printemps.com/pages/decouvertes-2009.php

Sites internet : www.printemps-bourges.com, www.myspace.com/musicboogers, www.myspace.com/grandbureau, www.myspace.com/hellobyebyeproject, www.myspace.com/genericnoise.

A lire également sur le Printemps de Bourges 2009, des chroniques des concerts de Mathieu Boogaerts + Victor Démé + Sammy Decoster, Orelsan + Eli Paperboy Reed And The True Loves + DJ Kentaro + Belleruche + General Elektriks + Alice Russell + Chinese Man, ThE BeWiTcHeD hAnDs On ThE tOp Of OuR hEaDs + Cercueil + Mustang + Minipli + Pilöt + The National Parcs, Bonnie Prince Billy + Susanna Wallumrød + Scary Mansion, The Noisettes + Battant + Kap Bambino + Slice & Soda + Telepathe, Emily Loizeau + Coming Soon + Andrew Bird , The Von Bondies + Stuck In the Sound + Mono + Detroit7 + Lucy and The Popsonics + The Dodoz + Dead Sexy Inc , Zone Libre VS Casey & Hamé, Dominique A, Sliimy et Piers Faccini + Ben Harper & Relentless7


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 05/05/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire