22/10/2019  |  5247 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/10/2019 à 17:31:11
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique festival
Jazz à Luz 2009



Noël Akchoté, Joëlle Léandre, Akosh S, Nux, Didier Petit, Keiji Haino, Barre Phillips...

Luz-Saint Sauveur (France)

du : 10
au : 13 juillet 2009
Moins le festival Jazz à Luz reçoit de subventions, plus on a l’impression qu’il se radicalise. Un vent de colère a soufflé sur cette 19ème édition, notamment sur la journée du Dimanche. Au lieu de commencer le matin en douceur comme à son habitude, on a eu droit à une relecture de l’Américain Anthony Braxton, artiste connu pour sa radicalité, par la pianiste Geneviève Foccrouille. Pas forcément facile à digérer au réveil, mais la frappe sur les touches de piano a engendré un son aérien, donnant des moments en apesanteur de toutes beautés. L’après-midi, on a eu droit au chant politique et social des aveyronnais de Novel Optic emmené par une rythmique faite maison.
Photobucket

Mais, c’est surtout le soir, sous le chapiteau, que la colère s’est exprimée de plus belle avec le duo Barre Phillips-Keiji Haino. À l’entrée, les spectateurs étaient prévenus : bouchons auditifs pour tout le monde. En effet, un son digne d’Hiroshima est sorti de la guitare du japonais, une lave sonore où l’on entendait parfois la voix du japonais éructer et vociférer. Barre Philipps a eu du mal à creuser son chemin dans ce magma sonique à l’exception de quelques bons moments. Le lendemain, le japonais remettait cela avec Marteau Rouge pour un concert tout aussi inaudible, froid et noir, où l’émotion ne prenait aucune place.

Photobucket
Pourtant, on peut allègrement mélanger bruits et émois comme l’a prouvé la révélation de ce festival : le groupe Nux. Emmené par la rythmique démultipliée et puissante de Sylvain Darrifourcq ainsi que par Julien Desprez un guitariste aux allures de jeune rocker parisien et au son tranchant et énergique,Benjamin Dousteyssier, saxophoniste baryton inspiré et par le clavier électronique d’Eve Risser, Nux est une véritable formation en rang serré, qui nous a envoyé un concert dantesque à la salle des voûtes avec des montées en puissance digne des cols traversés par l’étape du tour de France de ce dimanche (qui passait à Luz Saint-Sauveur). Avec Nux, le free jazz d’Ornette Coleman rencontre le son métallique et distordu du garage rock des Stooges et la puissance de Rage Against The Machine.

Akchoté

Mais, on a eu aussi droit à de la douceur pendant ce festival : le bel hommage au folk, à l’americana, au blues et à la chanson par la délicate guitare de Noël Akchoté; les 1001 façons de jouer du violoncelle par Didier Petit ; la belle rencontre entre ces deux à l’église des templiers ; les chants basques à la sauce contemporaine de Bilika ; la poésie circassienne du slam de Fada ; la définition du mouton par les frères Pindjolun ; la ferveur de l’accordéon de Jimmy ; l’esthétisme sonore et visuel du trio Doneda, Russel, Turner ; l’enrichissant film de Christine Baudillon sur Joëlle Léandre ainsi que sa passionnante confrontation avec la force du saxophone d’Akosh S, le croisement réussi entre le jazz et les musiques cambodgiennes avec le Sovanna Nu Jazz Project.

Photobucket

Sans oublier les siestes ensoleillées dans le verdoyant parc Claude Massoure, la poésie culinaire de notre ami le crêpier, la décoration du festival par le collectif « les ours », les rencontres au hasard avec un public humaniste et tout cela dans un cadre apaisant et champêtre.

Photobucket

On espère donc que cette édition permettra de bien lancer la 20ème qui aura lieu en 2010 avec surement pleins d’autres surprises et découvertes. Longue vie au festival Jazz à Luz !

Photobucket

TOP 5 du festival

Photobucket

Nicovara :
1.Didier Petit
2.Nux
3.Trio Doneda, Russel & Turner
4.Noël Akchoté
5.Fada

Lise (à partir du samedi après-midi) :
1.Didier Petit
2.Nux
3.Trio Turner-Russel-doneda
4.Joëlle Léandre - Akosh S
5.Les interventions de Jimmy

Photobucket


Texte : Nicolas Favier
Photos : Lise Romagny et Nicolas Favier






www.jazzaluz.com

auteur : Nicovara -
chronique publiée le 23/07/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire