27/06/2019  |  5207 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/06/2019 à 11:26:10
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique festival
Les EffervEssonne

2003

Les Wampas

Villebon sur Yvette (Effer’Magic et Grand-Dôme) (France)

du : 22 novembre
au : 23 novembre
Les Wampas ont brillamment conclu leur année de concerts 2003 aux Efferv’Essonne tout en fêtant leur vingt ans de carrière. Le premier soir, la troupe a littéralement enflammé un minuscule Magic Mirrors de 400 personnes, laissant au passage 200 personnes sur le carreau devant les portes. Puis, le dimanche, Didier et ses complices ont retourné le Grand-Dôme comme une crêpe, rendant hystérique et extatique la quasi intégralité de l’assistance… Du bon boulot ! Le seul petit reproche qu’on pourrait faire aux Wampas, c’est de ne pas modifier la set list, à de trop rares exceptions près. Sinon à part ça, chapeau bas les gars !

Les deux soirs permettront en effet au public de décoller sur For the rock et d’atterrir sur Quelle joie le rock ‘n roll, en subissant de fortes turbulences entre temps sur Manu Chao, L’aquarium tactile, L’éternel, Les bottes rouges, Rising, Puta, Yeah yeah et quelques autres moments survoltés. On se demande encore comment l’Effer’Magic a pu résister sans trop de dommages à la tornade Wampas : pogo monstrueux, slams incessants, Didier essayant de s’accrocher à la tenture ou de décrocher le lustre debout sur la foule. Sur Manu Chao, les gens sont tellement surexcités sur le parquet du Magic qu’on fait du trampoline sans le vouloir… Pendant Les bottes rouges sous le Magic, D.W. détruit carrément sa chaise ! Prévoyant, le lendemain il fait amener une cible de tir à l’arc pour surfer longuement sur le public, comme sur un tapis volant. Incroyable, mais vrai : Didier plane au-dessus de la foule…
Pour concurrencer Mathias de Dionysos ici-même l’année dernière, le chanteur cascadeur se lance même dans l’escalade réussie de l’immense régie au fond de la salle. Puis, il revient sur scène enchaîner Où sont les femmes ? et Petite fille pour finir porté en triomphe par une horde de jeunes filles bien intentionnées à son égard. Après quelques nouvelles facéties musicales, le groupe met un point final à son excellente tournée 2003.

Certes, c’est (presque) la même chose à chaque fois mais comme on prend son pied à tous les coups avec Les Wampas, pourquoi s’en priver ? Fan du fou chantant Charles Trénet depuis longtemps, Didier Wampas est bel et bien en train de devenir le “ fou chantant faux ” ! Souhaitons lui une aussi grande longévité…


www.effervessonne.com
www.wampas.com

auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 24/11/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire