18/11/2018  |  5077 chroniques, 166 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/11/2018 à 19:40:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Never trust a DVD !

Les Wampas
Atmosphériques - 2004
Les Wampas n’ont pas fait les choses à moitié pour fêter une année 2003 couronnée de succès : la sortie du live Never trust a live ! a été accompagnée par un réjouissant DVD fort intelligemment intitulé Never trust a DVD !…
Autant dire que cet objet est indispensable aux fans puisqu’il permet de revivre comme si on y était l’intégralité d’un concert des Wampas en restant vautré dans son canapé. Bien sûr, ce n’est pas très rock ‘n roll mais on ne peut pas assister à un concert de la bande à Didier W. tous les jours, c’est donc un très bon moyen de se consoler en attendant les prochaines grands messes wampassiennes…
Ce DVD permettra également de faire découvrir les prestations scéniques du combo parisien aux novices ne connaissant pas encore l’ivresse ressentie quand les cinq Wampas montent sur une scène. A la vue d’une telle débauche de tubes yéyé punk et d’effets spéciaux, on ne peut qu’être convaincu… Jugez plutôt : canon à neige plongeant La Cigale en plein blizzard pour Ce soir c’est Noël, trampoline pour sauter au milieu des petits agités en train de pogoter, strip tease d’un membre du public arrivé sur scène en bas résille, plongeons incessants de D.W. dans le public - cela ne l’empêchant pas de hurler dans son micro -, escalade à mains nues du balcon de la Cigale pour embrasser tout le monde pendant Kiss... Cette hystérie collective provoque bien évidemment quelques "pains" ou autres coupures de micro mais le résultat est là : au bout de quelques minutes, on oublie qu’on regarde un DVD et on vit cette heure et demie de Toutafonlive comme si on était dans une vraie salle de concert. Ces 30 titres filmés à la Cigale en juin 2003 donnent réellement une irrépressible envie de pogoter tout seul chez soi !


www.wampas.com

auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 11/02/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire