21/11/2017  |  4911 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/11/2017 à 16:13:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Renégat

Mark E. Smith
Le Serpent à Plumes - 03 Juin 2016
« Le samedi, c’est sacré pour moi. Je déteste toujours autant travailler le samedi. C’est mon jour de congé. Je me lève à midi et je picole toute la journée. Je fais ça depuis l’âge de seize ans. Écouter des disques. Glander. Aller boire une pinte » (page 254). Ou encore, « Quand on m’explique que j’ai un problème d’alcool, je réponds que c’est vrai. Notamment où m’en procurer après onze heures du soir » (page 141). Bienvenue dans la vie de Mark E. Smith, le leader (chanteur/compositeur) du groupe The Fall.

Publié en Angleterre en 2008 (chez Penguin Books), Renégat est enfin traduit en français (avec une autre couverture qui ne perd pas au change) grâce au Serpent à Plumes. Avant d’entrer dans le vif du sujet, je droit préciser que la traduction de Nathalie Peronny est parfaite, on entre dès les premières lignes dans une écriture fluide avec l’humour anglais. Aidé par Austin Collings (surement pour la mise en forme), Mark E. Smith nous raconte sa vie avec The Fall sans mâcher ses mots, au contraire il se lâche dès la première page (la 7ème ligne pour être précis) en traitant ses musiciens de « pleurnichards ». Sur les 270 pages du livre, il dit du mal de tout le monde (avec une mauvaise foi qui fait sourire), sauf des piliers de comptoir qui consomment dans les pubs de Manchester. Mark E. Smith n’aime personne : John Peel, Liam Gallagher, John Lennon, Morrissey, Elvis Costello, Gang Of Four, les labels Rough Trade, Factory Records et Virgin, les journalistes, les australiens et encore mieux ses musiciens. Par contre il aime le foot, notamment George Best, les Stooges, le label Kamera Records, des écrivains et surtout passer du temps dans les pubs. Il n’aime personne, on n’en fera pas un pote vu toutes les conneries qu’il sort (dernièrement il aurait dû s’abstenir à propos des réfugiés), mais voilà, son livre est vraiment génial. On rigole, on apprend plein de choses, on est prit dans le fluide de ses propos et on dévore avec jubilation ses moments de vie 100% rock’n’roll. Mieux qu’une bio classique (qui part de l’enfance jusqu’à la gloire ou le déclin), Renégat est une tranche de vie sur un chanteur et compositeur de punk rock qui ne sait pas jouer d’un instrument de musique. Toute sa vie, Mark E. Smith doit embaucher des musiciens pour jouer ce qu’il entend dans sa tête. Même s'il les considère juste comme de simples musicos (pas des potes), il a gardé le même principe depuis la création de The Fall (en 1976), celui de payer tout le monde pareil, lui y compris. Sous ses airs de dictateur mal luné, il reste malgré tout correct du point de vue bisness. Comme toutes les grandes gueules, Mark E. Smith cache derrière sa carapace une sympathie, mais qui n’est pas facile à gérer, à cause de tout ce qu’il a absorbé depuis plus de 40 ans.
Que vous soyez fan ou pas de The Fall et du renégat « forte tête » Mark E. Smith, ce livre qui sent bon le soufre du rock est vivement recommandé. Bonne lecture !


www.facebook.com/leserpentaplumes/
thefall.xyz/

auteur : Paskal Larsen - pjulou@free.fr
chronique publiée le 02/08/2016

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire