21/11/2017  |  4911 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/11/2017 à 16:13:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    édito
Nevermind, déjà 20 ans ! Réédition de luxe en vente à partir du 19 septembre.

Le 24 septembre 2011, l’album Nevermind de Nirvana aura 20 ans (également l’âge du bébé de la pochette, Spencer Kenneth Royce Elden, né en février 1991).

En 1991 j’écrivais dans le fanzine Hyacinth. Nous avions déjà vu Nirvana (avec Tad) le 1er décembre 1989 au Fahrenheit à Issy les Moulineaux à côté de Paris, au festival de Reading en août 91 et au festival Pukkelpop (en Belgique) le 25 août 1991. A cette époque (soit un mois avant la sortie de Nevermind), Nirvana n’est pas encore très connu (du moins du grand public), il n’est pas en tête d’affiche des festivals. A Pukkelpop ils vont jouer à 10 heures 30 du matin, pendant que le public arrive tout doucement. En faisant la queue pour acheter nos billets, on entend déjà Nirvana jouer. Chaque minute passée dans la queue est interminable. On va ainsi rater 10/15 minutes du concert. Par contre les minutes suivantes seront un vrai bonheur. 20 minutes de rock sauvage et le privilège d’avoir un aperçu des nouveaux titres.
Des membres de l’équipe de Hyacinth les ont aussi vus en concert à Los Angeles (le 14 août 1991 au Roxy) puis, un moment que beaucoup de monde aurait aimé vivre, dans le public présent sur le tournage du clip Smells Like Teen Spirit, clip qui tournera en boucle sur MTV. Et par la suite aux Transmusicales de Rennes (décembres 91) au Zénith de Paris (juin 92) puis sur la tournée australienne (en 92).
Oui, l’équipe de Hyacinth était très fan du groupe. On avait tous plongé dans les riffs de Bleach, et quand nous avons découvert Nevermind avec tous ses merveilleux morceaux, on était sûr que le groupe allait cartonner comme les… Pixies, mais pas … comme Michael Jackson. Nous n’avions pas imaginé que cet album aurait un succès aussi planétaire et qu’il entrerait dans la légende, au même titre qu’un Fun House des Stooges ou un Exile on Main Street des Stones.

Hyacinth avait une bonne réputation dans le milieu noise, hardcore et indé. Nirvana de passage à Paris pour faire la promo de Nevermind, nous avons fait la demande d’une interview au près de l’attaché de presse de Geffen. Le texte qui suit (publié la première fois en mars 2007 dans le numéro 100 du fanzine Abus Dangereux) raconte notre rencontre avec le groupe Nirvana.

Novembre 1991 : L’équipe de Hyacinth se met en quatre pour préparer des questions pertinentes pour Nirvana. De nombreux attachés de presse apprécient notre fanzine tiré à cette époque à 500 exemplaires en photocopies noir et blanc. Grâce à eux et à la mentalité du groupe encore proche du milieu alternatif, notre demande d’interview est acceptée comme une évidence. Nous passons même les premiers, la veille de la journée promo! Anne Catherine et Vivian Vog (à l’époque animateur de l’émission Helter Skelter sur Aligre FM, mais pas encore le bassiste de Heliogabale), poseront les questions, car ils parlent très bien anglais, tandis qu’avec mon petit automatique, je suis désigné photographe.
Le jour J (21/11/91), on se retrouve dans un hôtel à Pigalle. Nous avons l’honneur de parler à Kurt Cobain en personne, qui nous a préféré à la radio Oui FM. Détendu dans un fauteuil, une clope roulée au coin des lèvres, il répond à nos questions avec intérêt et précision. L’une d’entre elles mérite de vous êtres rapportée à la lumière suite aux évènements qui ont suivi : « Il y a des moments où je me sens fort et d’autres où je déprime, sans raison particulière (…) je n’ai jamais pensé que personne ne m’aimait et encore moins à me suicider ».
L’interview durera une heure et nous rejoindrons Chris Novoselic et Dave Grohl pour boire un verre. Kurt, fatigué, restera à l’hôtel. Mais avant de quitter le groupe, j'en profite pour me faire dédicacer deux 45t (bootleg en plus !). Sur ce sujet voici ce que Kurt nous a dit : « Je n’ai rien contre le fait que des gens enregistrent nos concerts, par contre je ne supporte pas l’idée que certaines personnes arrivent à payer leur loyer et leur bouffe simplement grâce à nous ».
Cette soirée est restée l’un des moments les plus forts de mes activités fanzinesques.

L’interview intégrale (passée à l’époque dans l’émission Helter Skelter est en ligne sur http://viviane.vog.free.fr/nirvana.html (Cliquez ici:)

Compte rendu d’Isabelle (à l’époque journaliste dans Hyacinth), présente dans le public du clip Smells like teen spirit ici

Photos prises pendant l’interview © Paskal Larsen

Couverture du numéro 7 de Hyacinth. Sérigraphie de Paquito Bolino (Interview ici:)

Pages de l’interview de Nirvana dans le numéro 7 de Hyacinth sorti en janvier 1992

Dédicace de Kurt Cobain et de Chris Novoselic sur les 45t bootleg


Pour célébrer les 20 ans de Nevermind (pour rappel, un album vendu à 30 millions d’exemplaires, qui comporte parmi les nombreux tubes le fameux hit Smells Like Teen Spirit), réédition super et deluxe remasterisée avec une version limitée de 4 CD + 1 DVD (à 100 euros!), une autre moins chère avec 2 CD, et pour les moins fortunés, une version 1 CD qui contient l'album remasterisé.
Au menu des bonus: Des faces B, des raretés, des enregistrements complètement inédits, des live pour la BBC et sur le DVD des clips, un concert inédit enregistré le 31 octobre 1991 au Paramount Theatre à Seattle, et enfin un livret de 90 pages avec des photos inédites.

Nevermind 20th anniversary - Super deluxe box (Universal Music) sortie le 19 septembre 2011


Chronique de la première édition de l’album Nevermind ici

Texte et photos de l’interview : Paskal Larsen

Nota 1: Dans chaque numéro de Hyacinth, il y avait la playlist de l'équipe. Dans ce numéro 7 (en fait 7ème floraison), le numéro 1 était l'album "Bandwagonesque" de Teenage Fanclub, juste devant le "Nevermind" de Nirvana. Par contre "Nevermind" sera n°1 dans la playlist de l'année 1991. Petite anecdote qui s'est produite pendant l'interview. Kurt Cobain nous dit qu'il aime beaucoup le dernier album de Teenage Fanclub (il a eu la chance de l'écouter 6 mois avant sa sortie, car ils sont sur le même label). On lui signale qu'ils sont justement ce jour là à Paris pour la promo de l'album. Kurt et Chris (venu nous rejoindre) font des bonds quand ils apprennent cette nouvelle.

Nota 2: Spéciale dédicace à la Hyacinth familly: Philippe D (fan de Neil Young), Vincent G (fan de Violent Femmes), Viviane Vog (fan de My Bloody Valentine), Véronique D (fan de God Is My Co Pilot), Isabelle V (fan de Nirvana), Huy (fan de Hole), Anne Catherine (fan des Hard-Ons), Frank De Q (passionné de graphisme), Quentin (fan de tous les groupes indé néo-zélandais), Marcel P (fan de Fugazi), Marie R (fan de Cornershop), Frank K (fan de Dinosaur Jr), Mireille (fan de That Petrol Emotion), Véronique G (fan de Gallon Drunk), Philippe Spear (fan de Julian Cope), JC (fan de Coil), FX (fan du label Amphetamine Noise Reptile) et Phil Echo (fan de Primal Scream).

www.universalmusic.fr/nirvana/actu/nirvana-nevermind-20e-anniversaire/
www.totalnirvana.fr/php/main.php3
viviane.vog.free.fr/nirvana.html

auteur : Paskal Larsen - pjulou@free.fr
    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire