22/06/2017  |  4830 chroniques, 161 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/06/2017 à 19:09:27
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    news
Echo & The Bunnymen joue ses albums Crocodiles et Heaven Up Here le 19 janvier à Paris



Avec la crise des ventes de disques (ou peut être parce qu’il y a depuis quelques années, moins de bon disques ?), c’est devenue une habitude, les groupes font des tournées en rejouant leurs albums cultes. Ainsi après Berlin de Lou Reed, Horses de Patti Smith, Unknow Pleasure de Joy Division (mais là joué par Peter Hook), Architecture & Morality d’OMD, Pornography/Desintegration puis 3 Imaginary Boys/Faith de Cure … et enfin le 19 janvier Crocodiles/Heaven Up Here d’Echo & The Bunnymen.

L’album Crocodiles est sorti en 1980 et l’album Heaven Up Here en 1981. A cette époque Echo & The Bunnymen s’habillait en treillis car c’était pour eux des vêtements pas chers et pratiques. A cette époque à la batterie il y avait Peter de Freitas qui possédait une frappe étonnante. A cette époque Echo & The Bunnymen n’avait pas encore écrit leur titre culte The Killing Moon qui sera sur leur magnifique 4ème album Ocean Rain sortie en 1984. A cette époque la revue Les Inrockuptibles n’existait pas. A cette époque Heaven Up Here était un des disques du mois dans le mensuel Best. A cette époque Echo & The Bunnymen est passé à la télévision française le samedi après midi sur la première chaine dans l’émission Mégahertz présenté par Alain Manneval, à l’occasion de leur concert au festival Elixir en Bretagne. A cette époque Ian Mc Culloch disait qu’Echo & The Bunnymen était le meilleur groupe du monde. A cette époque, Echo & The Bunnymen aurait pu devenir aussi célèbre que les Cure. A cette époque Echo & The Bunnymen jouait à Paris aux Bains Douches. A cette époque François Mitterrand est devenu président …

L’album Crocodiles possède un son after punk et l’énergie que seul peu avoir un tout jeune groupe révolté. Heaven Up Here est quand à lui un album sombre (style qu’on nommera en France de Cold wave) avec le titre obsèdent Zimbo.
Alors qu’attendre d’un groupe où il ne reste plus que 2 des membres originaux, âgés aujourd’hui d’une cinquantaine d’années et qu’ils vont nous rejouer des titres qu’ils avaient composé quand ils avaient 20 ans ? Et bien espérons qu’ils ne seront pas ridicule, qu’ils ne vont pas massacrer les excellents Over The Wall, All My Colours et qu’il y aura toujours l’énergie punk dans les titres Picture On My Wall et Rescue.

Heaven Up Here est un disque qui a marqué mon adolescence (j’avais 16 ans en 1981). J’ai écouté pendant de nombreuses années cet album avec sa magnifique pochette. Grace à ce disque j’ai découverts les Doors. Donc en hommage à ce groupe qui m’a fait aimer le rock, je ne manquerais pas ce concert, quitte à être déçu. Verdict le 19 janvier au Bataclan à Paris.


www.bunnymen.com/Test/

auteur : Paskal Larsen - pjulou@free.fr

Partager

    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire