15/10/2019  |  5244 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 14/10/2019 à 17:26:14
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    concert foutraque
Les femmes s'en mêlent #9 - Soirée Electro Rock avec Mona Soyoc (ex-Kas Product), Soldout, Molly et Djettes en Escarpins

jeudi 20 avril 2006
21h

14/16€

Les Vents du Sud - 170, Avenue de Lespinet - TOULOUSE
La 9ème édition du festival Les femmes s'en mêlent aura lieu du 17 au 23 avril dans toute la France et fera également escale en Suisse. La seule date toulousaine de cette édition 2006 est une coproduction Foutraque, Lotus Prod et Cath'Art.

[Mona Soyoc]

Au sein du tourbillon New Wave des années 80, le duo de Nancy Kas Product perçait la morosité du paysage rock français. Spatsz, ex-infirmier en psychiatrie, fonde le groupe en janvier 80, avec Mona Soyoc. D'origine argentine, née à Stamford dans le Connecticut, elle a commencé par interpréter du jazz classique dans des clubs. Pianiste, guitariste, la voix ample et singulièrement articulée, elle insufle une grâce toute féline, un swing bienvenu dans l'univers électro-cold de boîtes à ryhtmes et de synthés de son acolyte.
En avril 1980, le duo enregistre un premier Ep : Mind. Réalisé sur un magnéto 2 pistes, ce disque auto-produit se vend à plus de mille copies en deux semaines... En septembre 1980, ils renouvellent l'expérience. Un second Ep, Take Me Tonight, les impose plus fermement dans le panorama médiatique français. En mars 1981, Kas Product assure la première partie du groupe Marquis de Sade. Paris, Dijon, Lyon, Annecy, Marseille, Metz, Nancy, Strasbourg, Rennes... La jeunesse française découvre avec ravissement ce tandem venu de l'est.
Février 1982, Kas Product sort son premier album : Try Out, enregistré en Suisse. La critique est unanime, Rock&Folk, Best, Libération multipliaient les dithyrambes. "C'est là, lit-on, la véritable musique des années 80". Désormais, dans le flot des productions anglo-saxonnes, la France n'a plus à rougir de ses artisans-musiciens. Les guitares crispées, les séquences débridées de Spatsz, les inflexions virtuoses de la voix de Mona comblent soudain un manque. Très vite, la réputation de Kas Product franchit la manche. L'Angleterre succombe. Melody Maker, New Musical Express, Sounds, Zig Zag célèbrent leurs concerts britaniques. Les rendez-vous à l'étranger se succèdent : Amsterdam, New York, Belgique, Allemagne, Autriche, Suisse, Italie, Espagne, Portugal... Kas Product exporte cette saveur répétitive, infectieuse, tendue... l'_expression hypnotique d'un cahot électro-cold maîtrisé.
By Pass, second album, confirme les promesses de Try Out. Enregistré à New-York au studio Sorcerer Sound, il sort en avril 1983. L'évènement sera suivi d'une tournée-marathon française qui s'achèvera à Paris dans un Bataclan chauffé à blanc. Entre-temps, Kas Product aura également eu l'opportunité de se produire sur la scène du Danceteria, à New-York, face à un public réputé coriace mais tout aussitôt conquis.
Ces deux albums (diffusés à leur sortie en Angleterre, Allemagne et Japon) demeurent, au frontispice de la New Wave, deux références indispensables. oeuvres brise-vent dans un déferlement souvent facile de productions gadgetisées, classiques visionnaires qui déjà doucement entre-bâillaient la porte du Noisy ou de l'Hypnotic-trans.
Depuis, Mona Soyoc a participé à plusieurs projets, dont celui de Jamaladeen Takuma (bassiste d’Ornette Coleman) et de Zend Avesta (Organique). Aujourd’hui, elle relève le défi de jouer seule sur scène, en exclusivité pour Les femmes s’en mêlent, pour présenter ses créations personnelles, résolument plus rock et tout aussi authentiques.

Site web : www.kasproduct.com / Ecouter : www.myspace.com/kasproduct

[Soldout]

Fruit d’une rencontre improbable, Soldout est la résultante d’une alchimie étrange entre deux êtres issus de mondes parallèles :
Charlotte Maison, jeune chanteuse de 22 ans, diplômée d'une école de graphisme bruxelloise, issue d'une solide formation classique de guitare et de piano, un goût prononcé pour le rock et une expérience des bars de jazz aux USA.
David Baboulis, l’homme derrière les machines, musicien de 30 ans, influencé par la musique électronique de Depeche Mode, Klaus Schulze, Tangerine Dream, Front 242…qui a développé l'art de pianoter les synthés analogiques.
Le jeune duo Bruxellois, sort son premier album Stop Talking, en Belgique chez Anoraksupersport, en 2004, un album électronique au service de la pop et du rock privilégiant les mélodies, un unique compromis entre ces deux univers.
I don’t want to have sex with you, le premier single, avec ses sons saturés et son refrain entêtant, démarre en trombe. Il séduit toute la Belgique, Radio 21 et Studio Brussels en font un incontournable de leurs playlists. D'autres titres très accrocheurs comme The Man on The Radio, Get out, I Can't Wait mettent en valeur la voix et le phrasé de Charlotte, une douce violence se dégage du groupe.
Soldout est aussi un groupe de scène, présent dès le début de la formation dans les soirées bruxelloises qui font "mouche" comme Hot Couture, Vert Pop ou les Nuits Botaniques puis jouant concerts, festivals, soirées a travers l'Europe : France, Benelux, Suisse, Royaume Uni, Allemagne…où on les retrouve parfois devant 15,000 spectateurs comme ce fut le cas à Liège. Leurs lives sont accompagnés de projections créées par un collectif de graphistes, The Poney Express.
Le groupe Ghinzu, que Soldout accompagne aussi sur leur tournée européenne, fait appel au duo pour remixer leur titre Mine, inclus sur leur album Blow ; ils collaborent également avec Girls in Hawai, pour lesquels ils remixent un titre et réalisent ensemble deux versions rock des titres I don't want to have sex with you et The keys, que l'on peut retrouver sur l'album de remixes Dead Tapes, bientôt disponible en France.
Enfin, Soldout réalise en 2005 un titre inédit pour la BO d’un documentaire consacré à Andy Warhol, aux cotés de Lady & Bird et Thistle, en collaboration avec JT Leroy.

Site web : www.soldout.be

[Molly]

Il y a en elle le rose de Toulouse et les geysers d'Islande, le mistral de Valence et quelque chose de l'air enfumé des pubs d'outre-manche. Nourrie de P.J Harvey, Barbara, Sonic Youth, Cat Power ou Nick Cave, Molly façonne un univers poétique tour à tour suave et saturé. Autant d'influences qu'elle garde solidement au coeur mais dont elle a su s'affranchir à l'heure de composer. De quoi livrer un monde à son image : rock au ventre, mots en cascade, peinture au bout des doigts, fleurs dans les cheveux et chant risqué. Si elle s'est longtemps sentie plus libre seule en scène avec une guitare sur le dos, Molly s'est récemment laissée rejoindre par Nikko (guitare) de Dolly et Jonathan (batterie). Et on découvre ce qu'on a toujours su : guitare-batterie, rock'n roll is beautiful et Molly still free.

Site web : www.mollyonline.org / Ecouter : www.myspace.com/mollyonline


www.lfsm.net


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire